Camping car

Pourquoi un camping-car ?

Derrière nous (note couple), plus de 20 ans de camping… pour ma part, on pourrait aisément plus que doubler le nombre d’années puisque qu’à 6 semaines, je campais déjà avec mes parents ! Mon fils poursuit ce même chemin car, dès ses 14 mois, il entamait une traversée complète d’Est en Ouest (aller retour) du Canada avec pour logement une petite tente: 11 semaines de camping parfois dans des conditions folkloriques… mais ceci est un autre sujet !

La plupart du temps, nous faisons de l’itinérant avec une voiture ou « sur le pouce »… parfois avec un camp de base notamment en montagne… et plus rarement du sédentaire (vraiment très rare)…

Cette année, je ne sais quelle bête nous a piqués… mais… en furetant sur le net… on s’est dit « pourquoi pas ? »… et nous voici avec un camping-car pendant 5 semaines ! Le choix de notre destination estivale est fortement corrélé à ce véhicule: bouger tous les jours, s’en mettre plein les mirettes, trouver un pays où les camping-caristes sont acceptés, où les chiens ne sont pas bannis (nous avons un petit « Hot dog »), où la vie n’est pas trop chère (ben oui, louer un camping-car, ça fait un trou dans le budget vacances !)… 

 

Notre camping car ?

Notre compagnon de voyage est donc un camping-car profilé, un Challanger Genesis 44.  Il avait 10 km au compteur lorsque nous l’avons récupéré !

Quelques caractéristiques:
- moteur ford transit 2,2l – 140 cv
- régulateur de vitesse, clim cabine…- longueur: 6.69 m ;  largeur: 2.30 m ; hauteur: 2.70m
- 3 places
- douche/wc- …

Nos « critiques » de ce modèle:
- puissance suffisante pour grimper les côtes portugaises (et il y en a !!!)
- très grandes capacités de rangement (penderies, placarts partout, au dessus du chauffeur, sous les lits…)
- grand confort pour dormir (grands lits…); manque cependant un espace pour pendre les serviettes…
- peu de visibilité arrière (manoeuvre pas facile lorsqu’on est débutant car on ne peut pas voir ce qu’il y a derrière… le « bip » n’est pas suffisant)
- une douche séparée des WC aurait été appréciée. La porte coulissante permettant d’isoler la cabine de douche des WC était bien hermétique mais les panneaux qui la composaient nous ont fait de la misère durant 5 semaines… en effet, ceux-ci se détachaient lorsque nous roulions (nous avons fini le voyage avec les panneaux posés sur un des lits).
- rien de prévu pour la poubelle

 

Bilan d’un voyage en camping-car ?

C’est sûr qu’un périple en camping-car est bien plus « confortable » qu’en petite tente: la literie est sans aucun doute bien plus agréable qu’un matelas auto gonflant de 2.5 cm d’épaisseur…  les 3 feux plus pratiques que le petit bleuet pour faire la cuisine…  pas la peine de parler du frigo:congélateur… le temps d’installation et de désinstallation de chaque jour incomparable… pas de contrainte de trouver quotidiennement un camping…

Pouvoir voyager sans contrainte, aller à son rythme, s’arrêter pour la nuit où  bon nous semble… correspond vraiment à ce que nous aimons !

De plus, nos confrères -pour l’été- camping-caristes sont pour la plupart très sympathiques: un petit geste de la main lorsqu’on se croise sur une route, des échanges des coordonnées GPS pour stationner, dormir, trouver de l’eau… Des soirées apéro avec des compagnons d’un soir… Vraiment très agréable !

Le bilan est donc totalement positif pour le périple que nous avons fait !
Durant les années qui viennent nous compterons cependant toujours parmi les campeurs (en tente) car notre budget ne nous permet pas une location de ce type de véhicule chaque été (à moins que l’on gagne au loto ou que nous héritions d’un tonton riche mais ya peu de chance…) mais il est fort probable que « plus tard » on investisse dans un camping-car… lorsque l’on pourra l’utiliser en cours d’année…

Merci à vous camping-caristes que nous avons croisés sur les routes durant cet été !

Laisser un commentaire




gitelemoulindepeyra |
maple syrup, bears and land... |
Meli et Melo au Japon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | deepakp
| Nouvelle-Zélande 2011
| Notre voyage en Thailande