• Accueil
  • > Aires service, arrêts nuit

Jour 27: d’Evora à Monsaraz à faire

24082010

(Jeudi 19 Août 2010)

 

Un dernier petit tour dans Evora avant de lever le camp à la recherche du marché. Nous sommes un peu déçus car il s’agit d’un marché couvert, sans charme particulier avec très peu de vendeurs en ce jeudi…  C’est donc l’église de Sao Francisco qui retiendra notre attention: un extérieur très sobre (début du 16e, créneaux) et à l’intérieur, 2 tribunes: l’une de type Renaissance et l’autre de type baroque (très chargée). Tim s’est fait un plaisir de visiter la Chapelle des Os (16ème siècle): les ossements de 5000 personnes couvrent les murs et les piliers !. Voici l’inscription à l’entrée de la Chapelle : « Nous, os qui sommes ici, attendons les vôtres» !

D’Evira à Monsaraz, ce ne sont que des champs d’oliviers (dont certains fraîchement plantés) à perte de vue, des vignes parfaitement alignées, des chênes liège… Nous croiserons d’ailleurs quelques camions chargés des écorces.Monsaraz nous apparaît au haut d’un piton rocheux, entouré par des remparts, avec son château (édifié au 13ème,  agrandi au 17ème siècle), son église et ses maisons du 16ème et 17ème toutes blanches. Les maisons sont blanchies à la chaux, les balcons ornés de grilles de fer forgé et es portes sont en forme d’ogive… Nous y étions venus une vingtaine d’années auparavant mais que de changements: les maisons un peu délabrées de l’époque sont à présent bien blanches, les ruelles en terre battue ont fait place à un bel agencement de pavés… Unanimement, nous trouvons Monsaraz bien plus joli qu’Obidos: bien moins touristique (faut dire que c’est dans les terres, à une dizaine de km de l’Espagne), environnement bien plus plaisant (domine des colline d’oliviers…)… Vraiment les portugais ont beaucoup de goût pour la rénovation et ont prévu large en parking… La vue du village est splendide: Monsaraz surplombe le lac Alqueva (barrage achevé en 2002), le plus grand lac artificiel d’Europe. Nous hésitons à installer notre campement sur un des parking dominant la vallée du Guanadia (rivière faisant frontière entre le Portugal et l’Espagne) ou descendre au bord du lac… C’est ce 2d choix que nous retenons… quel calme et quel magnifique coucher de soleil !

DODO au pied de Monsaraz : je pense que ce sera notre meilleur «spot» pour passer la nuit ! Nous sommes au bord de l’Alqueva (N 38°25.599‘  W07°22.981‘    ou approximativement   N38°25’35’‘   W07°22’58’’) avec la lune se reflétant dedans et avec, au sommet de la colline, Monsaraz tout illuminé ! Vraiment le top du top…




Jour 28: de Monsaraz à Elvas

24082010

(vendredi 20 août 2010)

Quoi de plus merveilleux que de se réveiller au bord de ce magnifique lac ? Des pêcheurs sont venus au petit matin en vélo… Un vrai petit coin de paradis !

Après un petit déjeuner au soleil puis nous partons en direction d’Estremoz au milieu des cultures d’oliviers. A quelques km de cette ville, nous croisons les 1ères carrières de marbre à :  plus de 160 carrières avec un marbre rose internationalement connu. Les principaux clients sont l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne et la France. Il parait que les réserves devraient durer encore 200 ans !

Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus sur le marbre, voici un lien intéressant: http://www.euro-pierres.fr/marbre-portugal.php

Nous poursuivons notre chemin jusqu’à Estremoz où là aussi le marbre est omni-présent (carrière, terrain couvert de bloc de marbre, trottoir pavé avec du marbre !!!).

Après un tour à pied dans cette ville, la route, au milieu de vigne puis des oliviers à perte de vue, nous mène jusqu’à… waoooh quel aqueduc impressionnant ! L’aqueduc d’Amoreira, construit entre 1498 et 1622, est le plus d’Europe: 7990 m de long, 30 m de haut, 843 arches, qui dit mieux ? Il alimente toujours la ville en eau…

Ah j’oubliais, nous sommes à Elvas.  Elvas, très proche de l’Espagne, était une importante place forte qui est toujours entourée de remparts extrêmement bien conservés (Vauban) : portes fortifiées, fossés, bastions… Dans cette enceinte de 4 km, seules, 3 portes permettent de pénétrer dans la ville: on y découvre des maisons aux façades blanches. Ici, à l’intérieur des terres, il fait vraiment très chaud et, c’est la 1ère fois que l’on voit ça,  des brumisateurs rafraîchissent les passants dans les rues piétonnes ! C’est surprenant et surtout le bienvenu ! Aujourd’hui, Elvas est un gros centre agricole réputé pour ses prunes confites (« ameixas ») et ses cotonnades… 

Elvas plan (plan d’Elvas)
Le lieu est splendide de par sa vue sur l’Espagne et sur les 2 forts perchés sur les collines avoisinantes: celui de Santa Luzia au sud (construit entre 1641 et 1687) et celui de Graça au nord (1763-1792).

DODO génial au pied de l’acqueduc  :   coordonnées GPS   N 38° 52.675′   W 07° 10.437′

Album photo Elvas : 

Elvas
Album : Elvas
Portugal
1 image
Voir l'album

 







gitelemoulindepeyra |
maple syrup, bears and land... |
Meli et Melo au Japon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | deepakp
| Nouvelle-Zélande 2011
| Notre voyage en Thailande